Compagnie Jeux de Vilains, à Lailly-en-Val

Bienvenue chez Jeux de Vilains, compagnie de théâtre professionnelle située à Lailly-en-Val dans le Loiret, entre Blois et Orléans.

Nous nous inscrivons dans une démarche qui est d’offrir un théâtre à la fois exigeant et populaire. Que ce soit à travers nos spectacles, mais aussi à travers nos stages, nos cours de théâtre pour enfants et adolescents, nos ateliers de création, les rencontres et conférences que nous proposons.

7 spectacles sont actuellement en tournée partout en France et présentent diverses formes de marionnettes et de jeu : Le Grand Méchant Renard, Le Mahâbhârata, Le Râmâyana, Les aventures de Pak Okli, L’illustre théâtre Edmond Pasquier,  le Nez de Cochon de Cyrano. et L’Homme Nouveau.

De la commedia dell’Arte au théâtre d’ombres indonésien

Tout a commencé avec un spectacle de marionnettes à gaines dans un Type-H Citroën. La marionnette a ensuite presque toujours été présente, mais la compagnie a également exploré l’univers de la commedia. Après de nombreux allers-retours en Asie et notamment en Indonésie auprès de la troupe Willis Prabowo, Cécile Hurbault et Grégo Renault ont monté plusieurs spectacles de théâtre d’ombres traditionnel indonésien (bien différent de ce qu’on appelle “ ombres chinoises ”).

Le spectacle a été créé en collaboration avec le gamelan JavaRennais Kyaï Bremânâ avec qui nous tournons le spectacle “Le Mahâbhârata”, première adaptation en français et en théâtre d’ombres de la célèbre épopée hindoue.

Explorer les mythes à travers les arts de la marionnette

Notre parti pris artistique ces dernières années est de mettre en scène une exploration du mythe au sens large. Le Râmâyana, le Mahâbhârata ainsi que notre dernière création – L’Homme Nouveau – explorent des mythes d’origines différentes et via des formes spécifiques : la marionnette d’ombre et le bunraku – marionnette à prise directe.

Éducation artistique et théâtrale pour le jeune public et les adultes

Notre ambition est aussi de prolonger l’expérience du public au-delà du simple spectacle. Nous avons élaboré un ensemble d’actions culturelles cohérentes en amont ou en aval de la représentation. Ainsi, nous avons développé de nombreux outils en lien avec notre médiatrice culturelle, Aline Bardet, afin de sensibiliser le public aux récits mythologiques asiatiques et aux marionnettes de cuir (appelées Wayang-Kulit).

Le public peut ainsi apprendre à fabriquer des marionnettes d’ombres, à les manipuler face à l’écran, mais aussi s’initier à la musique traditionnelle javanais : le gamelan avec Arnaud Halet, musicien professionnel et directeur musical de notre Mahâbhârata.

D’autres ateliers vous permettent de travailler autour de la bande-dessinée et des émotions dans le cas du “Le Grand Méchant Renard” – notre petite forme adaptée de la bande dessinée de Benjamin Renner.