Présentation

Compagnie professionnelle située à Lailly en Val, ville du Loiret entre Loire et Sologne.

 

Son histoire

Cécile Hurbault et Grégo Renault montent leur premier spectacle professionnel Le Nez de Cochon de Cyrano. Cette expérience les pousse peu à peu à créer une structure professionnelle et c'est ainsi qu'en 2005 ils fondent Jeux de Vilains à Lailly en Val, petite ville du bord de Loire.

Depuis 2005, ils sont rejoints par d'autres membres et la structure compte aujourd'hui trois co-responsables et une trentaine de salariés intermittents par an. 12 spectacles ont été créés, dont 7 sont encore en tournée.

Jeux de Vilains était une association loi 1901 et s'est transformé en Société Coopérative d'Intérêt Collectif au 1er juillet 2013.

 

Son projet

Son projet s'articule autour de l'envie d'offrir un théâtre exigeant et populaire, ni élitiste, ni populiste. Le point de départ de ce projet s'axe autour des techniques du théâtre (marionnette, masque, escrime...) et d'une réflexion autour des traditions de ces techniques avec une forte volonté d'ouverture aux autres, dans un esprit d'éducation populaire.

Les projets à venir s'écrivent collectivement au sein de la SCIC, en gardant en tête l'esprit de ce qu'est la compagnie depuis le début.

Le projet artistique actuel, dans la suite du travail autour de l'Asie du Sud-Est, s'oriente plus particulièrement sur la question du mythe.

La compagnie, fortement ancrée sur son territoire, développe trois pôles d'activités :

- la création de spectacles (six actuellement en tournée)

- les actions culturelles (animation d'ateliers, expositions, rencontres...)

- les programmations culturelles (programmation toute l'année en AMACCA et organisation d'un festival en juin)

 

 

L'Asie du Sud-Est

Autour de Cécile Hurbault, Jeux de Vilains mêne un travail autour de la marionnette d'ombres d'Asie du Sud-Est. Des résidences et coproductions ont lieu entre France et Asie. En juin 2010 notamment, le maître Widodo Wilis et sa troupe ont été présents en France. Ils ont pu monter un spectacle avec dix musiciens français (spectacle qui s'est joué quatre fois devant au total 2000 spectateurs) ; ils ont aussi mené nombre d'actions culturelles pour faire découvrir la marionnette, le chant, la musique indonésienne. Un moment fort pour Jeux de Vilains et Wilis Prabowo, un moment rare pour Lailly en Val et ses habitants... Plus d'infos sur le blog de Cécile. Des échanges ont continué avec l'Indonésie autour du projet Mahâbhârata.

 

Fichier attachéTaille
projet 2011-2013.pdf137.63 Ko
fiche présentation compagnie.pdf497.07 Ko
projet 2008-2010.pdf84.8 Ko
projet 2005-2007.pdf89.85 Ko